Municipalité de St-Maurice

Lundi 18 Juin 2018

Vous êtes ici: Home Avis officiel

Avis officiel

Dépense pour l'acquisition de la parcelle n° 2307 - Avis de référendum

L’assemblée primaire de la commune de Saint-Maurice est informée que lors de la séance du 14 juin 2018, le Conseil général a autorisé :

la dépense de CHF 1'400'000.- pour l'acquisition de la parcelle n° 2307

Conformément aux articles 17, 31, 69, 70 et 102 de la loi sur les communes du 5 février 2004, cette décision est soumise au référendum facultatif dans un délai de soixante jours dès la publication de cet avis.

Art. 70 al. 5

La demande de référendum doit être déposée par écrit au greffe communal dans les soixante jours qui suivent la publication au pilier public de la décision du Conseil général.

Saint-Maurice, le 15 juin 2018

Avis de tir

Le département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports DDPS, Etat-major de conduite de l'armée, Sécurité militaire de Saint-Maurice communique les avis de tir
suivants :

Avis de tir du 11.06.2018 au 23.06.2018

Avis de tir du 25.06.2018 au 07.07.2018

Avis de tir du 09.07.2018 au 21.07.2018

AFS recherche des familles d'accueil

Spécialiste des programmes d’immersion culturelle en Suisse et à l’étranger, l'organisation à but non lucratif, AFS, membre du réseau international du même nom, oeuvre au rapprochement des cultures à travers ses programmes d’échanges à caractère éducatif et interculturel dans plus de 50 pays et depuis plus de 60 ans. Chaque année, AFS Suisse accueille plus de 250 jeunes venus du monde entier. En Suisse pour une durée de 3 à 11 mois, ils sont soutenus, choyés, encadrés par une famille suisse bénévole et sont scolarisés dans un établissement secondaire local.

Le 17 août 2018 arriveront, en Suisse romande, 26 étudiants des 4 coins du monde pour une durée de 3 à 11 mois et la recherche de familles d'accueil pour ces jeunes bat son plein ! 

AFS recherche activement des familles d'accueil dans la région. Voici leur communiqué.

profil des étudiants ASF

 

Chenilles processionnaires du pin

Le Service des forêts, des cours d'eau et du paysage du canton du Valais communique :

Au printemps, les chenilles processionnaires du pin sortent de leur hibernation et quittent leur nid. Elles descendent le long des troncs à la manière d'une procession et s'enfouissent sous la surface du sol afin d'opérer leur transformation. Cela peut conduire à des rencontres désagréables avec les humains ou les animaux, car leurs poils possèdent des propriétés urticantes. Par conséquent, le Service des forêts, des cours d'eau et du paysage (SFCEP) conseille d'éviter la proximité avec les chenilles et les nids.

En hiver, les nids des chenilles processionnaires ne posent aucun problème. Avec la hausse des températures au printemps, les chenilles commencent à s'activer. Lorsqu'elles migrent de leur nid en direction du sol sous forme de longues colonnes, il peut arriver qu'elles entrent en contact avec les humains et les animaux.

Il y a lieu d'éviter toute proximité avec les chenilles et les nids. Il faut, par exemple, veiller à ne pas stationner (pique-nique, etc.) dans les environs immédiats des pins fortement infestés, car il y subsiste un risque d'entrer en contact avec des poils urticants disséminés par leurs hôtes. En cas de réactions (gonflement, essoufflement), il faut consulter un médecin.

Il faut également maintenir les animaux domestiques à l'écart des nids et des chenilles, en particulier les chiens. Ces derniers doivent être tenus en laisse en présence de nids. En cas de contact avec les yeux ou les muqueuses, il faut rincer avec de l'eau. En cas de réactions allergiques ou de gonflements, une visite d'urgence chez le vétérinaire est requise.

L'élimination des nids par un spécialiste fait sens lorsqu'il y a un danger pour la santé des humains et des animaux en raison des poils urticants des chenilles. C'est notamment le cas aux alentours des zones habitées, des terrains de jeux ou le long des sentiers pédestres. Le forestier local doit dès lors être contacté.

Pour la forêt, l'espèce est considérée comme inoffensive. Grâce à la formation de pousses de remplacement, les arbres survivent à la défoliation dans la plupart des cas. Après un à deux ans, les proliférations de masse disparaissent spontanément, même lors d'absence d'hivers froids. Les cas signalés ont augmenté au cours des deux dernières années, mais restent inférieurs au niveau du début des années 1990 (source : WSL).

Pour plus d’informations :

https://www.wsl.ch/forest/wus/diag/index.php?MOD=25

Personne de contact :

Michaël Roux, ingénieur forêt au Service des forêts, des cours d’eau et du paysage (SFCEP) – 027 607 10 31 ou 079 297 63 00

Flyer informations familles d'accueil

Dessin Famille daccueilLe secteur Familles d'accueil de l'Office pour la protection de l'enfant (Canton du Valais) cherche continuellement à se faire connaître auprès des personnes qui seraient intéressées à s'engager comme famille d'accueil.

Vous pouvez consulter leur nouveau flyer : flyer Familles d'accueil

ou obtenir des informations complémentaires en visitant leur site internet : secteur Familles d'accueil

Avis concernant la présence de renards

L'avis du service cantonal de la chasse, de la pêche et de la faune d'avril 2017 peut être consulté en cliquant ici

autre lien utile : Guide "Des renards dans notre voisinage - vivre avec un animal sauvage"

 Fox study 6

Homologation de la convention pour la création d'un cercle judiciaire intercommunal

Le Conseil d'Etat, lors de sa séance du 31 août 2016, a décidé d'homologuer la convention relative à la création d'un cercle judiciaire intercommunal conclue entre les communes de Collonges et de Saint-Maurice, approuvée par l'Assemblée primaire de Collonges le 13 juin 2016 et par le Conseil général de Saint-Maurice le 20 juin 2016.

Saint-Maurice, le 13 septembre 2016

Avis de la police intercommunale du Salentin

Police_intercommunale_Salentin 

La police intercommunale du Salentin, comprenant les communes de Saint-Maurice, Evionnaz, Collonges, Dorénaz, Vernayaz et Salvan, communique :

Le stationnement de véhicule sans plaque d’immatriculation, y compris les véhicules avec plaques interchangeables, est interdit sur les places publiques.

Les véhicules en infraction seront enlevés automatiquement et sans avertissement par un service de dépannage aux frais du propriétaire et seront mis en fourrière.

Après le délai d’un mois, les véhicules seront considérés comme abandonnés. Le temps passé à la fourrière sera facturé au propriétaire.

De plus, un montant de CHF 200.- sera facturé pour les frais de police.

Saint-Maurice, le 9 janvier 2015

 

Copyright © Municipalité de St-Maurice | 2015 | Webdesing & Développement pir2.ch